Comment doit agir l’employeur avec des travailleurs qui présentent des symptômes du coronavirus ou de la grippe ?

Publié le

Le nombre de cas de Coronavirus est en forte augmentation dans notre pays et dans le reste de l'Europe. En tant qu'employeur, il est dans votre intérêt de prendre des mesures de prévention suffisantes sur le lieu de travail pour éviter la propagation du virus parmi vos collaborateurs.

Quelles sont les meilleures mesures à prendre lorsque vous êtes confronté en tant qu’employeur à un collaborateur qui présente des symptômes indiquant une infection par Coronavirus ?

En ce qui concerne le travailleur malade

Lorsqu’un travailleur tombe malade au travail et qu'il est encore capable de rentrer chez lui par lui-même, vous l'incitez à rentrer chez lui et à contacter le médecin de famille par téléphone dès que possible. Il est préférable de ne pas utiliser les transports en commun. Toutefois, si les transports en commun sont la seule option, demandez au travailleur malade d'appliquer strictement les principes de précaution en cas d'éternuement et de toux pendant le trajet de retour et de bien se laver les mains à l'eau et au savon avant le départ.

Si le travailleur n'a plus la force de rentrer chez lui par lui-même, la manière dont vous devez agir dépend de l'état de santé du travailleur :

  • Si le travailleur semble être gravement malade et que son état de santé se détériore rapidement, vous pouvez faire appel aux services d’aide médicale d'urgence. Si nécessaire, ils peuvent emmener le travailleur malade à l'hôpital.
  • Pour un travailleur moins gravement malade, que vous ne voulez toutefois pas laisser rentrer à son domicile tout seul, il est préférable de chercher une solution en concertation avec la famille et/ou, éventuellement, avec le médecin de famille. Les employeurs peuvent, en concertation avec leur conseiller interne en prévention ou avec le service externe de prévention et de protection au travail, établir une procédure pour organiser le transport à domicile des collaborateurs qui tombent malades au travail. Dans cette éventualité, ils tiennent compte au maximum des recommandations ci-dessus.

En ce qui concerne vos autres travailleurs

Afin d'éviter qu'un travailleur qui tombe malade au travail n'infecte d'autres collègues, il est préférable de prendre les mesures suivantes :

  • Si possible, prévoyez une pièce dans laquelle la personne malade peut être isolée lorsqu'elle ne peut pas rentrer chez elle immédiatement par ses propres moyens.
  • Si vous disposez des masques buccaux au travail, il est conseillé de faire porter un tel masque au travailleur malade après qu'il s’est lavé ou désinfecté les mains. S'il n'y a pas de masque buccal, demandez au travailleur de se couvrir la bouche et le nez avec un tissu ou un foulard.
  • Indiquez explicitement à votre travailleur les principes d'une bonne hygiène en matière d'éternuement et de toux et demandez-lui de se laver les mains avant le déplacement.
  • Veillez à désinfecter les surfaces (bureaux, poignées de porte, appareils utilisés, etc.) avec lesquelles l'employé malade a été en contact. Le coronavirus est inactivé par tous les désinfectants couramment utilisés.

 

Plus d'information

Si vous avez des questions sur ces mesures, n'hésitez pas à contacter :

  • En premier lieu, le conseiller en prévention du service interne et /ou externe de prévention et de protection au travail.
  • En deuxième lieu, la direction régionale compétente du Contrôle du bien-être au travail.